CCFSIMT logo

Équité des genres dans les sciences, la technologie, les métiers, l’ingénierie et les mathématiques (STIM) : Obstacles et solutions fondées sur des données probantes

CSW67 event, march 17, 2023

Evenement: Équité des genres dans les sciences, la technologie, les métiers, l’ingénierie et les mathématiques (STIM) : Obstacles et solutions fondées sur des données probantes 

Date : 17 mars 2023

Heure : De 11 h à 12 h 30, Heure de l’Est

Zoom

Inscription: https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_5IcqcqdJQv2Z1AS5EBCFig 

Contexte

Les femmes restent sous-représentées dans les STIM, que ce soit dans l’éducation ou dans le monde du travail au Canada (Dionne-Simard, Galarneau, LaRochelle-Côté, 2016 ; Frank, 2019 ; Wall, 2019) et dans le monde (Encinas-Martin, 2020 ; UNESCO, 2020). Cette sous-représentation porte préjudice à l’autonomisation économique des femmes parce que le domaine des STIM inclut certaines des professions connaissant la croissance la plus rapide et les salaires les plus élevés (Wall, 2019). De plus, la diversité peut améliorer l’innovation et le rendement (par ex. Gomez et Bernet, 2019).

Les filles, les femmes et les personnes issues des minorités de genre continuent de rencontrer des obstacles dans le domaine des STIM, en termes d’intérêt, d’éducation et de carrière. Ces obstacles sont liés aux préjugés sociétaux persistants qui s’expriment de multiples manières, et, notamment, par une évaluation différentielle du travail (par ex. missions, candidatures), par un accès différentiel aux occasions se présentant (par ex. mentorat, promotion), par le harcèlement sexuel en milieu de travail, et plus encore. Ces facteurs peuvent être aggravés par des facteurs d’intersectionnalité tels que la race, l’état d’incapacité, la sexualité et autres.

Toutefois, il existe des approches fondées sur des données probantes qui peuvent favoriser l’intérêt des filles, des femmes et des personnes issues des minorités de genre à l’égard des STIM, ainsi que leur éducation et leur parcours professionnel dans ces domaines. Cela inclut des approches pouvant susciter un intérêt soutenu des filles à l’égard des STIM afin qu’elles soient plus nombreuses à s’engager dans le domaine STIM, en plus des approches visant à soutenir les femmes en milieu de travail pour leur maintien en poste et leur développement de carrière.  

Conférencières

Larissa Vingilis-Jaremko, Ph. D. (conférencière et animatrice)

Fondatrice et présidente de la Canadian Association for Girls in Science (CAGIS)

Présidente, Conseil d’administration, Coalition canadienne des femmes en sciences, ingénierie, métiers et technologies (CCFSIMT)

Jeanette Southwood, Membre de l’Académie canadienne du génie, FEC, LL.D. (honoris causa), ing.

Vice-présidente, Affaires corporatives et partenariats stratégiques 

Ingénieurs Canada

Diya Kalia

Étudiante et défenseuse des jeunes

Ambassadrice adolescente de la CAGIS 

Eden Hennessy, Ph. D. 

Spécialiste de données – Équité, Diversité et Inclusion (EDI) 

Bureau du Vice-président associé, Équité, Diversité et Inclusion

Université Wilfrid Laurier